« Un nom éternel, qui ne périra pas »

Nous lisons dans les Actes 8:30 que lorsque Philippe rencontra l’eunuque éthiopien sur la route déserte entre Jérusalem et Gaza, il entendit que celui-ci lisait du livre d’Ésaïe. Il s’agissait d’un passage du chapitre 53. Actes 8:35 dit que Philippe « commençant par ce passage, lui annonça la bonne nouvelle de Jésus ».  Le dénouement heureux de cette rencontre fut le baptême de l’Éthiopien.

En prenant cette route déserte Philippe obéissait au message d’un ange (Actes 8:26). Il lui paraissait peu probable, sans doute, qu’il y rencontrât quelqu’un auquel il pourrait prêcher l’évangile. Mais Philippe obéit sans poser des questions (v. 27) – et voilà pourtant qu’il y eut quelqu’un ! C’était un eunuque éthiopien, fonctionnaire de la cour de Candace, reine d’Éthiopie, qui avait la charge de tous ses trésors. Étant venu à Jérusalem pour adorer, il était sur le chemin de retour. La grandeur de cet homme est soulignée. Il était assez riche pour posséder un exemplaire du rouleau d’Ésaïe.