24. Les autres livres du Nouveau Testament

Comme on a mentionné dans l’article précédent, plusieurs lettres que l’on trouve dans le Nouveau Testament ont été écrites par Paul à des assemblées de croyants. Mais Paul a écrit aussi des lettres personnelles à certains de ceux qui avaient coopéré avec lui dans son travail. I s’agit des lettres à Timothée, Tite, et Philémon.

D’autres lettres qui font également partie du Nouveau Testament ont été écrites par d’autres disciples, Jacques, Pierre, Jean et Jude. L’auteur d’une autre lettre, celle aux Hébreux, n’est pas connu; l’ancienne attribution de cette lettre à Paul n’est plus soutenable.

Le but des auteurs de toutes ces lettres est toujours le même : de renforcer chez les lecteurs la conscience de la volonté de Dieu concernant le salut en Jésus-Christ et la conduite de ses disciples dans leur vie quotidienne.

Le Saint-Esprit au premier siècle

Lorsque nous considérons la vie du Seigneur Jésus-Christ, il est clair que la puissance du Saint-Esprit était active en lui; en voyant les miracles qu’il a faits nul ne peut douter qu’il ait été l’envoyé de Dieu (voir la leçon 20).

Jésus a dit à ses disciples que, lorsqu’il serait monté au ciel, ils recevraient la puissance du Saint-Esprit. Il leur a expliqué pourquoi il en serait ainsi et leur a donné les deux raisons suivantes :

1.     La puissance du Saint-Esprit leur permettrait de bien comprendre les voies de Dieu, et leur aiderait à se rappeler tous les enseignements de Jésus (Jean 14:26).

2.     La puissance du Saint-Esprit leur permettrait aussi de faire des miracles. Cela serait un signe évident que Jésus-Christ était ressuscité d’entre les morts, et que Dieu attestait la vérité de leur message évangélique. Dieu ne porterait pas témoignage du message d’enseignants qui ne disent pas la vérité (Jean 9:30-33).

Les quatre Évangiles sont eux-mêmes le produit du Saint-Esprit. C’est par cette puissance que les disciples ont pu rapporter les enseignements de Jésus avec tant de précision. Avant sa mort, les disciples ont souvent mal compris son enseignement, mais après sa résurrection et grâce au Saint-Esprit, ils ont été capables de rapporter exactement et avec compréhension ce qu’ils avaient vu et entendu.