4. « Aimez-vous les uns les autres »

« Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. »  (Matthieu 5:44-45)

Avec ces paroles Jésus nous dit que nous ne sommes vraiment les enfants de Dieu que lorsque nous nous efforçons de refléter les voies et les attitudes de Dieu Lui-même dans notre propre vie.

Et ici, comme dans d’autres endroits, il montre clairement que l’imitation de Dieu exige que nous nous élevions au-dessus du niveau de ce qui est naturel pour nous, même lorsque ce « naturel » est bon en soi.

            Nous comprenons aisément que notre religion doit nous élever au-dessus du niveau de ces tendances naturelles qui sont clairement mauvaises: la colère, la malice, la cupidité, la tromperie, etc. Il n’est pas difficile pour nous d’apprécier la nécessité de supprimer et de détruire en nous des caractéristiques pareilles si nous désirons que notre vie ressemble tant soit peu à la vie de Dieu telle qu’elle a été révélée aux hommes en Jésus. Mais les exigences de Jésus vont plus loin : ces tendances meilleures qui peuvent aussi faire partie de notre constitution naturelle (la bonté, la générosité, la clémence, etc.), dans la mesure où elles se manifestent naturellement, et uniquement à l’égard de ceux avec qui nous sommes en termes amicaux, doivent également être – non supprimées, certes, mais transcendées. Il est juste, il est nécessaire même, que nous possédions ces qualités, et en effet nous sommes des rustres s’il en est autrement. Mais cela n’est qu’un début, et en fait elles ne sont en rien des qualités distinctement chrétiennes. Beaucoup de ceux qui n’avouent aucune allégeance au Christ possèdent de telles caractéristiques: « Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même? Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. » (Matthieu 5:46-48). En cela, comme en d’autres aspects de la vie chrétienne, nous sommes appelés à nous élever au-dessus de ce qui nous vient naturellement, même dans sa forme la plus noble, et à développer des qualités qui sont, d’une manière particulière et distinctive, caractéristiques de Celui dont nous professons être les enfants: « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait » .

            Je suppose que la plupart d’entre nous, une fois que nous avons discerné sa qualité spéciale, reconnaissent le genre d’amour que Jésus dans ce passage nous appelle à développer et à manifester comme l’expression essentielle et distinctive de la vie chrétienne, tirant sa force irrésistible de la nature de l’amour de Dieu pour les hommes : « ... il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes ». C’est précisément dans cette disposition à aimer même ceux qui peuvent nous paraître indignes de notre amour qu’on s’élève au-dessus du niveau de l’affection naturelle, manifestant une qualité qui est spécifiquement de Dieu, divine et supra-humaine. Et Dieu manifeste cette qualité non seulement dans les bénédictions impartiales du soleil et de la pluie, mais aussi – et sous sa forme la plus significative, la plus puissante et la plus poignante – dans la croix de Jésus, qui assure notre salut et dans laquelle est incarnée la nature essentielle de la vie chrétienne. C’est là ce que Paul affirme dans sa lettre aux Romains :

« Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. A peine mourrait-on pour un juste ; quelqu’un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. »  (Romains 5:6-8)  

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.