Maladie d’Ézéchias

La Bible nous dit qu’à un certain temps Ézéchias fut malade à la mort. Le prophète Ésaïe, fils d’Amots, vient auprès de lui, et lui dit : « Ainsi parle l’Éternel donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus » (Ésaïe 38:1). Ézéchias tourna son visage contre le mur, et fait une prière à l’Éternel : « O Éternel! Souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux ! Et Ézéchias répandit d’abondantes larmes » (Ésaïe 38:3).

Or la Bible nous dit que c’est Dieu qui« fait la plaie, et il la bande ; il blesse, et sa main guérit » (Job 5:18). Ésaïe, qui fut sorti, n’était pas encore dans la cour du milieu lorsque la parole de l’Éternel lui fut adressée en ces termes:

« Retourne, et dit à Ézéchias, le chef de mon peuple : Ainsi parle l’Éternel, le Dieu de David, ton père : j’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici je te guérirai, le troisième jour, tu monteras à la maison de l’Éternel. J’ajouterai à tes jours quinze années. Je te délivrerai, toi et cette ville de la main du roi d’Assyrie, je protégerai cette ville, à cause de moi, et à cause de David, mon serviteur » (2 Rois 20:5-6; Ésaïe 38:4).

Après cela, Ésaïe dit : « Prenez une masse de figues. On la prit, et on l’appliquait sur l’ulcère. Et Ézéchias guérit » (2 Rois 20:7).

Pourquoi la vie de roi Ézéchias fut-elle prolongée ? Comme nous l’avons vu dans les lignes précédentes, le roi Ézéchias avait « marché devant la face de l’Éternel avec fidélité, intégrité de cœur et faisant ce qui est bien aux yeux de l’Éternel » (2 Rois 20:3; Ésaïe 38:3). Ce n’est pas tout : nous lisons aussi que le roi Ézéchias « faisait ce qui est droit aux yeux de l’Éternel, entièrement comme avait fait David son père » (2 Rois 18:3). Voici le récit de ses actions qui plurent à Dieu :

« Il fit disparaître les hauts lieux, brisa les statues, abattit les idoles, et mit en pièces le serpent d’airain que Moïse avait fait, car les enfants d’Israël avaient jusqu’à lors brûlé des parfums devant lui : on l’appelait Nechuschtan. Il mit sa confiance en l’Éternel … Il fut attaché à l’Éternel, il ne se détourna point de lui, et il observa les commandements que l’Éternel avait prescrits à Moïse. Et l’Éternel fut avec lui, qui réussit dans toutes ses entreprises. Il se révolta contre le roi d’Assyrie, et ne lui fut plus assujetti. » (2 Rois 18:4-7).

Si nous voulons hériter le royaume de Dieu et la vie éternelle au retour du Christ, nous devons être fidèles et intègres, faisant ce qui est bien et droit aux yeux de l’Éternel. C’est-à-dire : demeurons ferme dans la parole de Dieu jour et nuit et ne nous bornons pas seulement à l’écouter – mettons-la en pratique jusqu’à l’arrivée du Christ.

Kabandilwa Mzambrotta