Articles Récents

4. « Aimez-vous les uns les autres »

« Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. »  (Matthieu 5:44-45)

Avec ces paroles Jésus nous dit que nous ne sommes vraiment les enfants de Dieu que lorsque nous nous efforçons de refléter les voies et les attitudes de Dieu Lui-même dans notre propre vie.

Les Évangiles sont-ils historiques?

Mythes ou fables?

Nous avons de nombreux documents sur les premiers chrétiens, ceux qui nous ont transmis les Évangiles. Le contexte de l’époque offre d’amples renseignements. Pourtant, peut-il y avoir dans les Évangiles une part de mythes, de fables, d’histoires, du genre de celles que l’on rencontre dans les midrashs juifs, où l’on se soucie moins du fondement historique que de la portée théologique du texte? Notre mentalité moderne et scientifique a en effet des difficultés à admettre que Jésus ait pu, d’un mot, faire voir des aveugles-nés ou ressusciter des morts. Les premiers chrétiens étaient-ils plus crédules?

4. Jésus-Christ – Fils de Dieu (suite et fin)

Dans l’article précédent nous avons noté l’absence dans la Bible du langage et de la substance de l’enseignement orthodoxe concernant la « trinité ». Nous y trouvons, par contre, que Jésus nous est toujours présenté comme Fils de Dieu, sans existence personnelle avant d’être conçu dans le sein de Marie par la puissance de Dieu, le Saint Esprit. Il a été – et il est encore – un individu indépendant, qui, bien sûr, a manifesté le caractère de son Père, mais qui a nié toujours d’être Son égal.

12. Paul à Athènes (Actes 17)

Le bref séjour de l’apôtre à Athènes est parmi les épisodes les plus célèbres du livre des Actes. Son discours devant l’Aréopage en particulier (Actes 17:22-31) est souvent cité comme l’exemple classique de sa méthode en proclamant l’évangile de Jésus-Christ au monde païen.

7. Le Chrétien et le Monde

« N’aimez point le monde ... » (1 Jean 2:15)

« Dieu a tant aimé le monde ... » (Jean 3:16)

Un principe de base de la vie chrétienne c’est que les croyants doivent essayer de ressembler à Dieu, leur Père céleste, dont ils sont devenus des enfants en Jésus-Christ : « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait » (Matthieu 5:48). D’après le premier passage cité ci-dessus, comme dans beaucoup d’autres dans la Bible, il faut regarder le monde avec répugnance, comme l’ennemi de la foi et de la bonté. Mais l’autre passage évoque l’amour de Dieu pour le monde, amour si grand qu’Il a envoyé Jésus, le « Sauveur du monde ». Si donc nous essayons de Lui ressembler, ne faut-il pas aimer le monde comme Il l’a fait?

Je suis avec vous

Nous vivons à une époque décisive de l’histoire. Comme le montre l’accomplissement des prophéties de la Bible, nous sommes dans les « derniers jours ». Nous savons que Jésus a comparé les jours du Fils de l’homme, quand il serait intronisé, aux jours de Noé et aux jours de Lot (Luc 17:26-28). Il s’agit là d’une parallèle prophétie établie par la Bible. Mais il en est un autre qui mérite un examen attentif.

1. Le Sermon sur la Montagne

Si nous voulons savoir ce que Jésus lui-même a enseigné sur n’importe quel sujet, nous faisons bien généralement d’étudier ses paroles, telles qu’elles sont rapportées dans les quatre Évangiles. Après cela on peut remonter à la source de sa doctrine et découvrir dans l’Ancien Testament les vérités fondamentales concernant la nature humaine qu’il a prises pour avérées. Puis on trouvera bon de tracer dans les Actes et les Épîtres la manière dont les apôtres, inspirés par Dieu, ont pu continuer et développer la prédication de leur Maître. Une telle étude démontrera la cohérence des diverses parties de la Parole de Dieu.

24. « Tout est accompli »

Dans cet article nous allons essayer d’explorer les multiples sens de ce que Jésus a dit sur la croix, et en particulier de son avant-dernière phrase si dramatique et profonde: « Tout est fini » (Jean 19:30).

4. Pierre et Paul

Jusqu’ici dans cette courte série d’études nous avons considéré des personnes qui, d’après le récit biblique, ont passé beaucoup de temps en la compagnie de l’un de l’autre – Josué et Caleb pendant les quarante jours de reconnaissance dans la Terre Promise, Pierre et Jean pendant les débuts de la prédication de l’évangile en Israël, David et Jonathan pendant les jours où celui-là était en fuite à cause de la jalousie de Saul. Mais pour ce qui concerne Pierre et Paul, il semble qu’ils n’aient été ensemble que très rarement.

Pages

Subscribe to Front page feed