Articles Récents

4. Pierre et Paul

Jusqu’ici dans cette courte série d’études nous avons considéré des personnes qui, d’après le récit biblique, ont passé beaucoup de temps en la compagnie de l’un de l’autre – Josué et Caleb pendant les quarante jours de reconnaissance dans la Terre Promise, Pierre et Jean pendant les débuts de la prédication de l’évangile en Israël, David et Jonathan pendant les jours où celui-là était en fuite à cause de la jalousie de Saul. Mais pour ce qui concerne Pierre et Paul, il semble qu’ils n’aient été ensemble que très rarement.

Se Connaître

« L’amitié de l’Éternel est pour ceux qui le craignent, et son alliance leur donne instruction ... regarde-moi et aie pitié de moi, car je suis abandonné et malheureux. » (Psaumes 25:14)

2. Les Promesses à Abraham

Suite au récit de Genèse 3 concernant l’entrée du péché dans le monde, les chapitres 4-11 nous en racontent les conséquences funestes: 

23. « Afin qu’ils soient un »

À plusieurs endroits dans le Nouveau Testament Jésus charge ses disciples de vivre dans ce monde actuel de telle façon que d’autres seront attirés vers eux et ainsi vers le Dieu qu’ils adorent. Le plus simple et le plus facile à comprendre parmi ces passages se trouve dans Matthieu 5:16: «  Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » . Mais le plus profond d’entre eux est sans aucun doute le chapitre 17 de l’Évangile de Jean:

« Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, - moi en eux, et toi en moi, - afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. » (Jean 17:20-23)

« Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? »

Peu après son baptême, Jésus a été invité à un festin de mariage à Cana. Ses disciples ainsi que sa mère y étaient également présents. Le vin étant venu à manquer, Marie a dit à Jésus : « ils n’ont plus de vin ». Jésus a répondu à sa mère : « Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n’est pas encore venue » (Jean 2:3-4). Aujourd’hui, on jugerait probablement irrespectueux, voire insultant, d’appeler sa mère « femme » et de lui dire : « qu’y a-t-il entre moi et toi ». Mais accuser ainsi Jésus serait méconnaître le contexte culturel et linguistique entourant l’événement. Il est utile de comprendre le sens qu’avaient ces expressions aux temps bibliques.

5. L’église et le monde

À toutes les nations

Dans Matthieu 5:1, nous lisons que Jésus monte sur une montagne, oùil enseigne ses disciples loin de la foule qui s’est rassemblée en bas. On appelle donc les enseignements de Jésus dans Matthieu 5-7 le « Sermon sur la Montagne ». Mais àla fin du chapitre 7, nous lisons : «  Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine…  »  (Matthieu 7:28). Alors, bien que Jésus soit monté sur la montagne pour enseigner ses disciples, selon Matthieu, c’est la foule qui est frappée par sa doctrine. Ceci nous pousse àposer la question: comment est-ce que la foule est arrivée à entendre ses mots?

24. La vérité biblique concernant « satan » et « le diable » (suite et fin)

Le « diabolos » : adversaires politiques et religieux

Le mot «  diabolos  » est utilisé pour représenter non seulement la puissance qui mène au péché, mais aussi ceux qui se sont abandonnés au péché, individuellement ou en groupe.

1. En Éden (Genèse 1-3)

Cette série d’articles est consacrée à l’examen de quelques-uns des passages bibliques les plus importants et les plus connus pour en dégager le sens essentiel et pour faire ressortir leur importance dans le cadre de la Bible entière et de l’œuvre de salut de Dieu.

Le premier livre de la Bible ne s’appelle pas pour rien « Genèse » : c’est justement un livre qui visait à expliquer aux Israélites les origines du monde tel qu’ils le connaissaient. Les onze premiers chapitres en particulier offrent au lecteur des histoires mémorables et d’une grande puissance poétique qui racontent comment la condition humaine est devenue telle qu’elle est – à quel point il faut lire ces chapitres de façon littérale, c’est là une question que nous n’allons pas aborder ici.

Pages

Subscribe to Front page feed